• Overside, so british, so exciting... (En français)

    Overside, so british, so exciting...

    AUTEUR Frenchcokin

    Après avoir dîné dans un Coréan barbecue nous rejoignons comme prévu le club libertin Emmanuelle. Ce n'est qu'un début de soirée car la clientèle présente ne nous inspire pas. Après avoir bu deux verres et attendu que la soirée s'avance, nous décidons de partir et d'aller faire un tour à l'Overside qui est tout près et aussi en soirée trio le dimanche soir.

    Dés notre arrivée, vers une heure, j'entraîne Marie vers les coins câlins. Après un tour rapide qui nous montre que l'ambiance est bien plus chaude ici, nous nous installons sur une banquette dans le salon où trône une stèle centrale. De nombreux garçons s'affairent autour de trois filles qui s'abandonnent.
    A peine je commence à caresser Marie et à relever sa jupe qu'un jeune très blond s'approche de nous. Il s'empare de ses cuisses de Marie, relève son chemisier pour découvrir ses seins et entreprend de la cajoler.

    Il commence par lui sucer les seins, aspirant délicatement ses tétons dressés. En même temps, de sa main gauche il s'immisce dans son entrecuisse, lui écarte les jambes pour investir de ses doigts sa chatte déjà gonflée. Assez vite, il se redresse, enfile une protection et plonge directement sa queue dans son fruit juteux d'impatience. Très excitée, ma femme se laisse accaparer et envahir par cet amant entreprenant qui la baise avec ardeur.
    Derrière lui un autre garçon, brun à lunettes, un visage assez quelconque, se branle doucement. Il arbore une longue et grosse queue très raide qui sort fièrement de sa braguette. Il ne quitte pas Marie du regard comme pour nous dire très discrètement qu'il attend son tour. Il va même jusqu'à enfiler un préservatif comme s'il était évident qu'il allait prendre la place de notre complice du moment.

    En peu de temps Marie et son jeune amant blond succombe au plaisir.
    Lorsque que le blond se retire enfin, Marie garde sa position les jambes largement écartées comme pour montrer qu'elle attend une suite aux évènements. Comme si c'était tout à fait normal, le brun, sa grosse queue bien raide à la main, se place face à elle. Il attrape ses cuisses pour les relever un peu puis la pénètre directement. Je vois sa longue et large bite s'enfoncer doucement au fond de la vulve de ma femme qui aussitôt se met à soupirer.
    Il la baise merveilleusement et très longtemps. Elle n'arrête pas de gémir, de crier et de me répéter que c'est bon. Il la fait jouir plusieurs fois avec violence. Elle semble comblée.
    Il la remercie très élégamment, sa délicatesse et son accent anglais nous amusent beaucoup.
    Ensuite, je la câline un peu. Elle me demande de la prendre. Avant je veux qu'elle me suce un peu. Mal installés, je lui propose au bout d'un moment de changer d'endroit.
    Nous rejoignons le petit salon de notre préférence.

    Nous sommes à peine installés que notre british revient vers nous. Son regard est interrogateur, je l'invite à nous rejoindre.
    Cette fois il commence par caresser la chatte de ma femme. Plus exactement, il la tripote et il la fouille tout en l'observant attentivement. Il l'ausculte littéralement, écartant très largement ses lèvres trempées et terriblement gonflées et jouant de ses doigts dans son tunnel intime.
    Il s'émerveille de sa beauté et nous le dit.
    Il la branle longuement et la suce en même temps.

    Marie me raconte doucement ce qu'il lui fait. Elle est sous le charme. A un moment elle me dit : "il me met toute sa main". Excité, je me redresse pour vérifier. En effet, il plonge sa main dans le fruit gourmand de Marie jusqu'à l'articulation de son pouce. Il la fist avec une grande douceur : alternativement, il enfonce sa main profondément dans sa chatte et la ressort doucement, luisante de mouille, pour la replonger aussi sûrement. La main bien enfournée, il la fait un peu tourner forçant les chairs intimes de ma femme à s'élargir. Il dilate sa vulve largement mais doucement. Elle a du mal à retenir ses cris de plaisir. Je lui souffle à l'oreille qu'il est en train d'agrandir sa jolie chatte qui va devenir immense et accueillante et qu'elle pourra ainsi recevoir sa grosse bite plus facilement.
    Après un moment il s'allonge près d'elle. Marie attrape son membre et le branle fougueusement.

    Elle veut qu'il la baise à nouveau. Il me dit de bien la préparer car il ne se sent pas très en forme. Je plonge mes doigts dans le sexe de mon épouse, il est distendu et trempé de mouille. Je dis à Marie qu'elle suce son complice pour le remettre en forme. Il n'était pas utile de lui demander, sans se faire prier, elle se redresse, se penche vers ce gros pieu, puis l'engloutit au fond de sa gorge. Elle le suce avec attention comme elle sait si bien le faire. Rapidement son amant retrouve sa vigueur, il me félicite pour son savoir faire alors je lui précise que c'est une extraordinaire suceuse et qu'elle adore ça. Il reconnaît que c'est une experte et qu'elle le suce merveilleusement.
    Requinqué et surexcité, il se relève et la prend à nouveau. Il la baise très longtemps. Parfois il la tire vers lui par les cuisses pour la fourrer le plus profond possible et elle se retrouve quasiment la tête en bas, le cul très relevé et la chatte plantée solidement par ce pieux viril et plaquée contre le pubis et les couilles de son amant.
    Elle perd toute sa lucidité tant son plaisir est grand. Il la burine avec application, il la pistonne méticuleusement, il la bourre de sa grosse bite à coup de mouvements amples et répétitifs.
    Elle se laisse emporter par le plaisir à plusieurs reprises. Ses orgasmes longs et violents se répercutent dans tous ses muscles qui se cabrent, l'intensité de ses jouissances la fait suffoquer.

    Le calme revenu, il l'embrasse et nous remercie pour ce merveilleux moment.
    Après son départ, elle veut que je la prenne mais avec un préservatif. Je m'exécute tout en pelotant les gros seins d'une jeune femme qui en même temps l'embrasse à pleine bouche et lui caresse la poitrine.
    Nous buvons un verre près de la piste de danse pour nous remettre.
    Marie me demande si j'ai aimé, elle veut savoir.
    J'ai adoré la voir comme ça et je lui dis. Je lui dis aussi que je l'aime elle et que je suis heureux du plaisir qu'elle a eu ou qu'elle prend lors de nos soirées.
    Son amant, so british, vient discuter un moment avec nous. Nous faisons connaissance, en fait il est d'origine grecque. Il nous raconte un peu sa vie et ses envies, il adore les plans sexe.
    De retour chez nous, pendant que nous nous caressons tendrement, Marie, lascive et très chaude, me raconte toutes les sensations qu'elle a ressenties au long de la soirée.

    Frenchcokin



    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :